La ville n’a pas de forêt.

«Les forêts précèdent les peuples, les déserts les suivent»

« Nous sommes entrés dans unenouvelle phase de l’histoire humaine, au cours de laquelle nous assistons finalement à unenouvelle alliance entre les forêts et les villes(…). Protéger les forêts, reboiser les villes etpromouvoir le nouveau concept des forêts-villes: ce sont les grands défis que nous devons immédiatement affronter, ensemble, si nous souhaitons nous attaquer au changement climatique »,», a déclaré Stefano Boeri,architecte et urbaniste, fondateur du cabinet d’architectureStefano Boeri Architettiet auteur de la célèbreForêt verticale de Milan (Bosco Verticale) https://www.businesswire.com/news/home/20210507005181/fr/Les villes occupent environ 10% de la surface terrestre.La naturea souvent laissé la place aux constructions, immeubles, routes et autres infrastructures.Mais rapidement des chercheurs ont constaté l’importance des arbres en ville. Ils améliorent la qualité de l’air, ils absorbent les polluants, lanature est bénéfique pour le corpsmais aussi pourl’esprit.C’est ainsi que de nombreuses villes commencent à réintroduire la verdure. Des forêts urbaines sont créesà Paris, Marseille, Lyon, Nancy, Metz et Thionville.Ljubljana (Slovénie) a même réduit le nombre de voitures en ville, les habitants prennent désormais les transports publics, le vélo ou se déplacent à pied. Les parkings ont été transformés en parcs et le centre-ville a été totalement fermé aux voitures. 542m2 d’espaces verts par habitant, les trois quarts de sa surface sont tapissés de parcs et de jardins. Depuis 10 ans 2 000 arbres ont été plantés le long de la Slovenska et des autres voies devenues piétonnes.Malheureusement la ville est toujours polluée à cause des industries et usines de proximité qu’il n’est pas question de remettre en cause.Et le Luxembourg, est-il en train de suivre la même tendance?Nous avons observé le Luxembourg etsurtout sa capitale d’en haut. En regardant les images satellitenous avons constaté qu’il y a des petites forêts juste autour de la ville,il y a des arbres dans les parcs dans le centre.A côté du lycée technique de Bonnevoie il y a beaucoup de nature,des terrains qui ne sont pas construits.

 
Nous avons vu le „Klouschtergaart“,dans la vallée du Grund,le Service Parcs de la Villede Luxembourg travaille à la conservation des plantes utiles, rares et menacées.La ville de Luxembourg possède 1055 hectares de forêts.Nous avons trouvé que Luxembourg-Ville est la huitième ville la plus verte du monde (38, 1%).Un récent projet permet même aux habitants qui n’ont ni balcon ni jardinde devenir parrain d’un parterre d’arbre, ils peuvent ainsi jardiner et contribuent ainsià l’évolution de la qualité de vie en ville. L’hommeest en trainde réaliser ce qu’il a fait et essaye de reconstruirela nature avec des projetsplus fousles unsque les autres.Comme le Bosco Verticale à Milan enItalie,qui veut dire forêtverticale. «La ville n’a pas de forêt»,maistout doucement elle se refait une placeau plein milieu des bâtisses et des surfaces bitumées.